Jeu gratuit de simulation de vie

1045693 Inscrits - 2732 Actifs - 73 Connectés

Stereopoly est un jeu de simulation de vie, appelé aussi jeu d'élevage. Dans ce jeu en ligne gratuit et sans téléchargement, tu vas faire évoluer un personnage virtuel à travers toutes les étapes de sa vie : suivre des études, exercer un métier, draguer et trouver l'amour, te marier, acheter une maison, avoir des enfants, ...

Profil de Noan HAWKINS 
Son pol
  • Nom : HAWKINS
  • Prénom : Noan
  • Age : 43 ans
  • Connecté : non
Situation
  • Richesse : 5 994
  • Pièces d'or : 54 ...
  • Métier : Banquier
  • Statut : Employé
  • Diplômes : 2
  • Visiteurs : 845
  • Situation familiale : marié
  • Enfants : 7
  • Maladies : aucune
Interactions
Présentation

*


http://s11.favim.com/610/170324/abs-attractive-beautifuil-body-Favim.com-5133846.jpeg

Il paraît que c'est pas bon de s'attacher comme ça, d'aimer si fort. Il paraît que ça peut faire mal, que ça peut ruiner une vie. Mais c'est pas grave, ton sourire vaut bien tous les risques au monde. 

Si je donne peu d'amour aux autres c'est que j'le garde pour toi.



Je suis juste un salaud déguisé en tout ce qu'il y a de plus beau.


Aileen.




Patrimoine
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 10 sur un total de 26
-Jade HAWKINSle 25 mars 2017
Bonsoir papa, je viens tout juste d'arriver en ville et viens te faire un gros bisous.
Tu m'a tellement manqué!!!! J'espère te revoir bientôt.
À très bientôt.
Bisous.
-Bad HABITle 22 mars 2017

Félicitations !!! Noan HAWKINS vient de vous attribuer le rôle de marraine pour son enfant Ilhan HAWKINS.
Félicitations !!! Noan HAWKINS vient de vous attribuer le rôle de marraine pour son enfant Johan HAWKINS
.

Merci Monsieur Hawkins pour votre confiance, je serai la meilleure des marraines, quand vos enfants seront en ville je les drag.. accueillirais chaleureusement.

Au plaisir.
-Delicieuse _MENTle 21 mars 2017
Parrain



Comment vas tu ?
Je suis de retour en ville !
Sa fais plaisir de te voir.
A bientôt peut être
Des bisous
Délicieuse


-Aileen HAYNESle 21 févr. 2017

N oan,

Résultat de recherche d'images pour "couple noir et blanc gif"

http://s6.favim.com/orig/150818/black-and-white-couple-gif-grunge-Favim.com-3141616.gif

Je t’écris maintenant parce que j’en ai envie, même si ton profil me fait encore mal au cœur. Avant ça, j’avais écrit quelque chose pour toi mais j’ai tout effacé quand j’ai vu votre... Jolie complicité. Je crois qu’au-delà de ce que j’ai pu te dire les jours précédents, ce qui m’a fait le plus mal c’est que j’ai cru t’avoir perdu. Le pire, c’est que ça n’aurait été ni de ta faute, ni de la mienne. Je crois que grâce à cette histoire, j’ai identifié ma plus grande crainte : celle de te perdre parce qu’une autre femme aura su gagner ton cœur. Et ça, ce sera impossible à supporter pour moi. Ce n’est pas de la colère qui m’animerait, ni de la haine, ni même de la déception. Mais c’est un sentiment de tristesse, plus fort encore, de désespoir profond qui me tuerait à petit feu. Te perdre, cela signifie nous perdre nous. Et dans « nous », il y a une partie de moi... C’est pour ça qu’hier je t’ai dit que même quand nous nous disputions, je ne me posais même pas la question d’une quelconque rupture. Si me disputer avec toi me fait mal, et si vos mots à tous les deux me font mal, si l’intention m’a blessée, ou plutôt ton manque de discussion et de prise de recul à mon égard, te perdre serait pire que tout. Je n’arriverais pas à me relever. Et puis... « Article 1 : les protagonistes n’évoqueront jamais un quelconque divorce, ni ne prononceront ce mot, à moins d’en avoir réellement l’intention »...

Alors non, tu ne me perdras jamais. Parce que l’erreur est humaine. Parce que je t’aime. Parce que nos enfants ont besoin de nous, ensemble. Parce que tu es toute ma vie. Parce qu’il n’y a que toi qui puisse me rendre heureuse. Parce que me disputer avec toi a été très difficile, ça m’a fatiguée, épuisée. Je n’avais qu’une envie, te prendre dans mes bras. Mais c’était trop facile.

Je sais que tu as peur de me perdre. Mais ne crains rien, une partie de ma vie sans toi ? C’est impensable. Tes sourires, tes baisers, tes caresses, tes bras me manqueraient. Ta gentillesse, ta folie, ta bonne humeur, tes principes, ta générosité, tes valeurs, ton altruisme... J’ai besoin de ça, moi. J’ai besoin de toi. Je suis folle de toi, un peu plus chaque jour, et ce même quand on se dispute. Et je sais que nous ne laisserons rien ni personne ne nous séparer. Ce que nous avons, ce que nous sommes ensemble est bien trop précieux à mes yeux. N’oublie jamais ça, jamais ne me détournerai de toi, peu importe la raison invoquée. Quel sens je donnerais à ma vie, si tu n’étais pas là à mes côtés ? Je pense que j’arriverai à tout surmonter, pour nous. Ce qui ne te donne le droit de faire tout et n’importe quoi, sinon je t’étripe, c’est clair ? Je terminerai sur ces quelques vers :

« De quoi puis-je avoir envie,

De quoi puis-je avoir effroi,

Que ferai-je de la vie

Si tu n'es plus près de moi ? »

VH

Ta possessivité, ma jalousie.

Je t’aime.

-Almeliah KOKSYle 18 févr. 2017
j'adooooore ton profil
-Psycho LOGIEle 17 févr. 2017
https://blogdemissbavarde.files.wordpress.com/2013/10/20131022-220319.jpg?w=584

De toutes mes six émotions babe.. toutes ♥


Bébé ? bébééééé ? je peux le crier encore plus fort ?  oui, Bébé quoi. Mon bébé. Bref, j’arrête de faire l’hystérique, je t’imagine me dire combien je suis fatigante.. Ptn je me vexe même plus quand tu me dis ça, au contraire ça m’plait de te fatiguer. Bref je m’égare, je suis venue répondre à ton commentaire, alors je me lance. Déjà, de un : La prochaine fois choisi une taille plus visible pitié. Heureusement quand je t’ai lu j’étais sur tel, je pouvais zoomer, mais sur ordi c’est mort, je t’imagine faire l’intello est me dire « mais bébé, même sur ordi tu peux zoomer » sans blague Sherlock ? (a) bref, ptn je devient weird, je parle et je m’auto répond, genre en imaginant ce que tu m’dirais si tu étais là, ça devient dangereux non ? tant pis, tu me rassureras la prochaine fois que l’on se parle. Quand tu m’as dit que tu allais me faire un commentaire je m’attendais à lire un truc tout sympa tout doux, et puis quand je me co je trouve quoi ? « tu me casses les couilles » quelle jolie intro. Putain ton Maxenss t’a contaminé ( j’ai dû revenir à notre conversation pour me rappeler de son nom, mais quand j’ai vu que c’était trop long, je suis allée sur Google et j’ai écrit « chanson nique ta mère » je suis tombée dessus directe.. #IdéeDeGénie. ) Tu dis qu’on est un peu plus proche après nous être retrouvés, tu parles ? y’a pas place pour le mot « peu » dans la phrase, on s’est rapproché en temps record, je ne réalise pas ce qui se passe entre nous là.. Je ne comprend pas, et je ne cherche pas à comprendre à vrai dire.. Tu sais, quand je t’ai demandé hier si tu connaissais le film jeu d’enfants, c’est parce qu’en fait je pensais à nous et à l’autre jours quand tu m’as demandé si je savais que le jeu auquel on jouait était dangereux ( j’en parle comme si ça fait des mois alors qu’en vrai ça fait que deux/trois jours. )  et quand tu m’as cité la réplique du film, j’ai senti comme si elle était destinée à moi, comme si un jour tu m’adresseras vraiment ces mots.. Enfin bref, on est d’accord sur une chose : Je me pose trop de questions, je pose toujours des questions tout court, mon cerveau me contrôle plus que moi je le contrôle.. Mais en même temps, je ne cherche pas à le contrôler, c’est un sale gosse pourri gâté.. par moi, et j’assume. Toi aussi t’es mon sale gosse à moi en fait.. Mon bébé, et tu le resteras, j’ai vraiment envie de ne faire plus qu’un avec toi, découvrir toutes tes imperfections, avec l’expérience, j’ai réalisé que ce qui fait que je me lasse vite des gens est le fait qu’au début, ils essayent tous de montrer le meilleur d’eux, en négligeant leurs défauts, et moi ce « meilleur » m’ennuie, alors je veux voir le meilleur et le pire de toi, j’ai vraiment envie d’être là, de tous les sens du terme, j’ai envie que tu penses à moi à chaque fois tu es content, à chaque fois tu es triste, à chaque fois tu as un problèmes.. Dans toutes tes Six émotions babe. Tu as attiré un petit sujet qui m’a fait penser, tu m’as demandé si je parlais aux autres comme à toi, je suis très spontanée avec tout le monde, je fais des blagues mal placées à tout le monde oui, mais je ne suis pas aussi douce avec tout le monde, et surtout je ne parle pas h24 avec tout le monde, ce n’est scientifiquement pas possible, alors bon, cœur, tu as ta réponse. Je t’ai déjà fait un gros pavé, je suis très bavarde tu sais, c’est ce qui fait de moi relou d’ailleurs Hahah mais bon, tu as intérêt à m’accepter comme je suis, sinon.. bah sinon j’y peux rien, sinon je te bloque (a) ( comme ça on est quittes ouais )



Bébé.



-Mila RATAJKOWSKIle 17 févr. 2017

NOAN

 

http://urlz.fr/4NM3

 http://urlz.fr/4NM3

http://urlz.fr/4NM3

Voilà, le commentaire tant attendu a bien fini par arriver. Tu sais, je ne suis pas très douée pour faire des pavés ou des romans de cinquante pages. Je fais vraiment l’effort pour toi car bon, tu en vaux le coup quand même. J’espère que je serai à la hauteur du personnage que tu es. Derrière tes grands airs se cache un homme attendrissant, « dur au cœur tendre », comme j’ai pu te le dire auparavant. Désolée de t’avoir appelé Noam une fois, on ne m’y reprendra plus. Mais bon, ce n’est qu’une lettre après tout. Je pense qu’au fur et à mesure, j’arriverai à en dire davantage. Mais j’ai réussi à trouver en toi un ami, quelqu’un sur qui je pouvais compter. Alors je te remercie d’être présent quotidiennement, je le suis aussi et tu le sais.

 

 

«Le bonheur est parfois caché dans l’inconnu.»

-Mila RATAJKOWSKIle 16 févr. 2017
T'as un bon fond, Noan. Merci d'être là.
-Aileen HAYNESle 14 févr. 2017
http://data.whicdn.com/images/130826892/large.gif
http://data.whicdn.com/images/130826892/large.gif

En prévision d'un plus long message qui est en préparation (ne saute pas trop de joie). Je voulais quand même te souhaiter une joyeuse Saint-Valentin mon Amour. 10 ans d'amour, un peu plus de 9 ans de mariage, 8 enfants et un pour bientôt... C'est notre vie, c'est ce qu'on a construit, et j'ai hâte d'écrire la suite avec toi.

Ta possessivité, ma jalousie.
Je t'aime.
-Mila RATAJKOWSKIle 13 févr. 2017
J'aimerais m'obstiner à penser que vous êtes un dur au coeur tendre... Mais je me trompe, sûrement.

Historique de navigation