Jeu gratuit de simulation de vie

1050220 Inscrits - 2975 Actifs - 45 Connectés

Stereopoly est un jeu de simulation de vie, appelé aussi jeu d'élevage. Dans ce jeu en ligne gratuit et sans téléchargement, tu vas faire évoluer un personnage virtuel à travers toutes les étapes de sa vie : suivre des études, exercer un métier, draguer et trouver l'amour, te marier, acheter une maison, avoir des enfants, ...

Profil de Nevah WARNER 
Pol décédé :-(
pol décédé
27 mars 2017 20:58

  • Nom : WARNER
  • Prénom : Nevah
  • Age : 59 ans
Amis : 0
aucun :-(
Situation
  • Richesse : 0
  • Pièces d'or :
  • Métier : Juge
  • Statut : PDG
  • Diplômes : 0
  • Visiteurs : 1500
  • Situation familiale : mariée
  • Enfants : 0
  • Maladies : aucune
Interactions
  • Bisous : 0
  • Calins : 0
  • Chatouilles : 0
  • Charmes : 0
  • Baffes : 0
  • Langues tirées : 0
  • Pincements : 0
  • Tirages chvx : 0
Présentation
Aucune présentation...
Patrimoine
Aucun patrimoine...
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 10 sur un total de 16
-Dick DROPERle 1 mars 2017
Prend soin de toi coeur! tu vas me manquer en big <333
-Dick DROPERle 16 févr. 2017
Vote pour sexy Dick aux élections :$
-le 15 févr. 2017

Mon ange !

Je ne me voyais pas partir sans faire un commentaire digne de nos vies ici. En vérité, j'aurais voulu t'écrire ce message pour le 1er avril, date à laquelle nous nous sommes mis ensemble, sur ce jeu. Malheureusement, ou justement c'est mieux ainsi, je ne pourrai pas le faire pour cette date, alors me voilà. Pour être clair, ce com' j'y aurait passé plusieurs soirées depuis 1 semaine, et j'ai été le plus honnête et naturel possible, et j'ai sûrement répété pas mal de choses que j'ai déjà pu te dire mais j'ai vraiment dit ce que je pensais, et pense toujours.

boy, coupl, couple, couple kissing, couple love, couple quote, couple quotes, cute, girl, hug, in love, jealous, kiss, love, love hate, love relationship, relationship, romance, romantic, true love, truelove, First Set on Favim.com, teenage couple

Aujourd'hui, ça ne fait certes pas un an mais, ça fait tout de même un sacré bout de temps (10 mois et 12 jours) et finalement je m'en fous d'attendre les 1 ans ici. L'histoire a commencé bien plus tôt que ça, quand on parlait banalement, y a eu des gens qui se sont mis entre nous, mais finalement est-ce qu'on ne voulait pas tous les deux l'un de l'autre ? Si. On a eu ce qu'on voulait, et on a profité de tout ces moments, je pense. Et même plus car aujourd’hui je suis fier d’être plus que Hades/Hayden pour toi, sincèrement. En fait, tu as su me donner « »goût » à ça. De base j’étais plutôt retissant au fait de m’attacher aux gens d’ici, et finalement ton attention pour moi et tes mots ont réussi à me faire craquer. Je suis devenu comme je te l’ai dit hier soir : sensible, fragile, MÉGA jaloux & possessif, mais vaut mieux ça qu’un « chien ». Y a pas que ça, y a tout, mais tu le sais déjà je vais pas être trop répétitif.

Bon sinon, je vais être rapide sur ce sujet mais moi aussi je vivrai très mal la situation de D & S … surtout que j’estime que nous sommes encore plus « avancés » dans notre relation que eux l’étaient. Franchement … n’y pensons pas, ça ne sert à rien hein ! Surtout que nous on a pas ce problème, rdv en Avril mon amour. <3

Pour ce qui est de me rassurer sur les embrouilles, ne t’inquiète pas je le sais très bien que ça change pas grand chose, mais tu sais aussi que je déteste me prendre la tête, encore plus avec toi mon cœur.

Et pour le sourire, je te promet que la première chose que je fais quand on se voit, c’est ça, un sourire. De toutes façons je ne pourrais pas faire autre chose. Je suis tellement impatient d’être ce fameux jour … ça me brise bien les couilles mais bon .. on fait avec et va bien falloir que je m’y fasse un p’tit peu, du moins pour l’instant. Mais j’ai tellement envie de te savoir à mes côtés, dans mes bras, que tu m’embêtes comme tu as si bien prévu s’il le faut ; j’ai envie de me réveiller demain, tourner la tête, et regarder ton visage endormi …

Ah si !! Tu disais que tu ferai tout pour que notre relation dure le plus longtemps possible mais … elle durera éternellement, et moi aussi je ferai tout pour. Tu sais très bien que pour moi, tu es la première en qui j’ai autant confiance, la première que j’aime autant, et ça peut paraître débile sachant que notre relation n’est actuellement que par des mots et des petites attentions banales.

Bref. Tu l’as dis, je suis à la fin de la fin. Je poste ce commentaire et je delete. Adieu ce jeu de merde ! En soit, je pensais jamais rencontrer celle avec qui je partage (plus ou moins …) ma vie aujourd’hui, et demain aussi ! Finalement, y a du bon sur cette merde, faut croire.

Je dis adieu à ma vie sur Stereo avec Zoe/June/Nevah, et bonjour à une vie avec S. <3
Je confirme aussi pour le meilleur moment : le nouvel an … et quite à m’afficher encore une fois ici, tout comme ce dernier soir de 2016 … j’ai eu la poussière (encore ehe). Y avait pourtant pas de raison mais je pensais à tout ça, je réalise vraiment de ce que j’ai vécu avec toi, alors que ce n’est qu’une poussière, justement, de ce qui nous attend encore.

Merci pour tout.
Merci d’être passée outre mes blagues, mes rages, etc …
Merci de m’avoir fait devenir ce que je suis aujourd’hui, même si tu n’as rien vraiment fait, juste en étant à tes côtés m’a suffit.
Je t’aime toujours plus mon coeur.
P’tit chat n’ira que toujours mieux avec toi ...

Ma vie ... pour toujours hein ! (a)

PS : tu disais que Hedi avait un com, mais toi aussi, et ça faisait longtemps qu'il était plus ou moins prêt, d'où mon envie d'avoir le tien rapidement :$
En vérité, tu avais fait le 1er com, je me devais bien de finir du coup ...

-Hedi MILLle 11 févr. 2017
Gros Dindon Faché
(Oula, je vais encore me faire engueuler moi ...)

http://img11.hostingpics.net/pics/197139nevahcommentaire.jpg

Petit passage sur ton profil pour te faire le commentaire que je te dois depuis au moins 6 mois. Donc voilà, je profite de ma nouvelle vie pour te faire le commentaire tant attendu ... (H)
Reste comme tu es, tu es une meuf en or. J'adore tellement quand on se fout de la gueule du monde ouvertement sur le tchat, qu'on troll, ridiculise et humilie publiquement les gens que l'on aime pas (car ils sont nombreux).

Tout ça pour te dire que tu es l'une des personnes que j'apprécie le plus ici, et que j'espère que notre "amitié" (miskine) durera encore longtemps car je suis pas prêt d'arrêter de foutre le bordel dans ce jeu :D


NB: J'en ai marre d'être fragile comme ça.
-le 2 févr. 2017
<3
-le 16 janv. 2017

Mon P'tit Chat


noir, noir et blanc, garçon, boyfriend, couple

Je pensais à toi comme tous les jours, et je me suis mis à relire quelques commentaires, puis j'ai eu cette envie soudaine de t'en faire un. À vrai dire ça fait plus ou moins longtemps que tu n'en a pas eu un vrai ! Je ne sais pas si c'était à moi ou pas, mais fuck it on s'en fout hein ?

Tu es la seule pour qui je suis encore ici. Tu le sais très bien, et je ne m'attarderai pas sur ce sujet où je suis un peu borné. Tout ça pour dire que je t'aime toujours de plus en plus en fait. Même si finalement cela ne se voit plus beaucoup par rapport à la période où nous nous sommes tout dit, parce que nous étions passé de June & Hades à … nous. Mais je tiens à dire que mon amour pour toi ne cesse de grandir. Pour reprendre tes mots, c'est inimaginable en fait. Tiens, rien que de te savoir mal ou ne serait-ce qu'un peu de mauvaise humeur me fait chier. J'aime pas quand tu es comme ça, même si tu ne me le dis pas ou que tu essayes de ne pas me le faire ressentir … Moi je veux voir ce qu'il n'y a pas chez moi : un sourire.
D'ailleurs à ce propos, sache que j'en ferai, je te le promet ! J'ai pas envie de passer pour le gars blasé H24 alors qu'avec toi je ne le suis pas. J'ai peut être hérité de ta jalousie, et toi de mon humour … mais tu m'as aussi apporté bien plus que tout ça. Rien que pendant les moments où nous sommes proches, j'ai un sourire, si si je te jure, ça m'arrive.
Ah et … J'ai encore récidivé une n-ème fois à t'embrouiller pour rien. En vrai, on s'est juste pas compris (comme c'est étrange), et ma susceptibilité a pris ma place. Je sais que je m'excuse à chaque fois, que j'essaye de changer, et je veux vraiment que cela, ça change. Je sais que ça va être répétitif et que t'aimes pas ça, mais je te jure que si seulement tu pouvais être là, je sais pas comme ça. Je fais des efforts pourtant, du moins je trouve. Et toi tu en as fait (surnoms etc …). Tout ne pourra que mieux aller.

Bon sinon …
Il n'y a vraiment plus qu'à toi que je pense tout le temps. Dès que j'ai la tête en l'air en cours ou même chez moi, c'est toi qui me vient à l'esprit. Tout le temps. Et c'est tout autant plus horrible quand on sait que tu es là-bas … Comme j'ai pu te le dire le dernier coup où l'on s'est embrouillé, je tiens plus du tout. J'ai tellement hâte de ce jour. Celui où enfin je te verrai, que je pourrais te prendre dans mes bras et tout. Même si ni toi ni moi ne sait comment nous allons réagir, je suis tellement impatient. Ce n'est pas encore arrivé mais je sais déjà que se sera la meilleure semaine de cette année (a)
Pour l'instant, je ne fais qu'avec ta voix, tu sais celle que je veux tout le temps entendre ? Que veux-tu … je suis trop attaché vois-tu. M'en veux pas de toujours te demander pour t'appeler, je sais que au fond toi aussi tu en es contente. Bon, même si l'on ne se comprend pas dans tout (humhum), ça reste de bons, de très bon moments !! En plus, tu n'es plus obligé de te retenir pour ne pas fail maintenant, si c'est pas beau ça. Bon, ça a peut être pris du temps, mais enfin !

Aller, je vais pas écrire plus, j'ai déjà l'impression d'avoir redis des choses qui datent. À force je sais plus quoi te dire. Tu sais tout. Enfin tout ce qu'il y a à savoir ''ici''. Le reste … je te le dis en appel ou autre. Ça ne regarde personne d'ici d'ailleurs, hormis que tu sois à moi, et seulement à moi.
Je t'aime tellement mon cœur, pour rien au monde je ne regrette d'être rester. Ça aurait été ma pire erreur avec toi, puisqu'il n'y en aura aucunes (a) …
Tu as tout ce qui me permet d'être heureux avec toi, et même plus (la neige aussi !) donc ça ne peut que bien continuer pour longtemps.

Ah si ! Arrête de sortir des « Je ne le mérite pas » ou autres trucs du genre. Je te promet que si. Pour rien ni personne je ne veux quelqu'un d'autre. Tu es la seule, l'unique fille que je veux, et ce n’est pas pour rien.


Je t'aime ... fort mon amour !
-le 12 janv. 2017
Ca me rend triste de voir des personnes aussi debiles que toi. Putain ton profil est niais, c'est sommet.
-le 31 déc. 2016

Ma vie !

black&white, couple, cute, hugs

Tout comme toi, une simple envie de t’écrire. Une simple envie de te dire je t’aime, encore une fois. On passe en 2017, après une année 2016 magnifique. Concrètement, sûrement la meilleure année depuis que je suis né. Et sache que tu y est pour quelque chose. Je t’ai rencontré cette année, tu es devenue celle avec qui je partageais tout ici, et maintenant tu es celle avec qui je veux tout partager, partout. 2016 c’est le début de cette histoire, la notre, une histoire sans fin d’ailleurs. Je trouve que nous sommes plus que bien ensemble. On est complices, jaloux & possessifs l’un de l’autre, on ne s’embrouille pas si souvent que ça voire jamais (je parle de vraies embrouilles, pas nos conneries d’ici) et donc je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas dans le futur et à long terme.

Bref, ce passage d’année ne marque que le début de nous deux. 2017 sera encore mieux, je n’en doute pas. Déjà, j’aurai sûrement la possibilité d’avoir des câlins & bisous .. et pas de n’importe qui.

Moi aussi je t’aime tellement, et moi aussi je commence à saturer de devoir attendre. Notre patience ne pourra être que récompensée. 
Je ne veux jamais te voir triste, ou énervée … Même si il y aura des moments comme ça, je ferai tout pour que ça n’arrive que très peu. Je ne veux que ton bonheur, et je ne veux plus être la cause de tes rages et autres jalousies. Bref, j’veux juste que pauv’tit chat se porte bien …


Ne change pas, reste comme tu es, je t’aime comme je n’ai jamais pu aimer qui que ce soit mon cœur. J’ai pas besoin de cadeaux pour ces fêtes de fin d’années, je t’ai et c’est tout ce qui m’importe désormais : toi & toi seulement.

Passe une bonne soirée mon ange !
Je pense à toi … tellement fort … ♥


PS: y a eu la larme, mais on juge pas ... :/

-le 29 déc. 2016

Mon coeur !

black and white, couple, cute, kiss, puta

Je ne vais pas chercher à faire une longue introduction, mais juste répondre à ce que tu disais. Toi aussi tu m’as chamboulé, et toi aussi tu es la première (et la dernière) pour laquelle j’écris autant sans me forcer. Tu es aussi la première qui me fait autant sourire, ou autre, quand je lis et relis tes commentaires. Ce ne sont certes que des mots, mais pour moi c’est beaucoup.

Me revoilà à écrire un comm’ pour toi. Il faut trouver la motivation car je sais que ni toi ni moi n’est écrivain, mais une fois parti je n’ai qu’une envie c’est écrire tout ce qui me passe par la tête, et il n’y a que toi dans ma tête. Je ne sais pas pourquoi, mais du jour au lendemain tu es devenue celle pour qui je ferai tout, celle avec qui je veux tout partager désormais. Comme tu me l’as si bien dit, les vacances de la Toussaint ont tout changé. À vrai dire, je ne saurais mettre de date sur le moment où mes sentiments ont dépassés ce que je ne pensais jamais dépasser, mais il s’agit bel et bien de cette période. Durant ces vacances on a parlé de tout, de rien, on a pu avoir nos moments à nous, et je pense qu’avoir pu te parler librement comme ça, ça m’a fait comprendre réellement que tu étais plus que `June`. Et comme on en parlait il y a peu de temps, il fallait être aveugle et con pour ne pas comprendre ce que toi tu ressentais. (a)

Concrètement, tu es bien trop attachante (je ne cesserai de le dire, sache-le) pour ne pas succomber et me laisser aller. Je ne sais pas comment tu fais pour me supporter tous les jours mais je suppose que tu y arrives puisque nous ne passons pas une journée, que dis-je ! Une demi journée même sans nous parler. D’ailleurs, je me suis tellement fait à ta voix que je préfère Skype et éviter les cons de ce jeu que de devoir t’écrire et m’embrouiller. Et à propos de ta voix, elle peut parfois partir en sucette comme être mignonne, hein …

Sinon, je ne dirai rien de nouveau sur les embrouilles puisque qu’elles arrivent toujours pour de la merde, parce que tu ne fais attention et que je prends trop au sérieux les choses ici, et donc que comme tout : vivement que l’on soit côté à côté, bras dans les bras, comme des fragiles. C’est aussi une des raisons pour lesquelles de préfère être en audio qu’à l’écrit, puisque l’écrit représente le `faux` et qu’en audio au moins j’ai ta voix, et seulement ça pour l’instant … :/

Quant à ma jalousie … s’il n’y avait que ça de nouveau depuis que je te connais, se serait facile. Grâce de toi je suis devenu jaloux, possessif et même un pur rageur sur certains points. Au moins, tu es sur que tu es vraiment devenu plus que l’on ne pensait tous les deux au début, tu es sur que je t’aime, et qu’il n’y a que toi qui compte. Pour reprendre tes expressions, et encore une fois la même, tu es très bien dans ton rôle de gentille femme. La meilleure qui ne puisse exister à mes yeux, et la mienne. Oui, je suis possessif. Tout comme toi j’ai horreur de savoir qu’un autre t’approche, ou même te parle. J’arrive à me dire que ce n’est qu’un pote mais il y a toujours une partie de moi qui rage. La distance n’arrange sûrement pas les choses, mais crois moi que je resterai jaloux et possessif mêmes à tes côtés, crois moi …

Je suis à toi, tu es à moi, pour encore longtemps oui. Et crois moi sur parole, aucune autre ne peut me plaire, je le jure et te le promet. Tu as tout ce dont j’ai besoin dans le futur : tu me fais sourire, tu me rends heureux, le plus heureux des hommes, et ça a beau paraître ridicule mais tu me rends fragile … ouais, j’ai beau être si fier de te savoir mienne, j’ai quand même des moments de tristesse. Je suis bien trop attaché à toi. Des fois j’imagine à quel point tout serait encore mieux si la distance n’existait pas, si nous pouvions nous coller l’un à l’autre et se câliner autant que possible. Moi aussi j’ai du mal à être sans toi, à regarder des gens ensembles, la rage est palpable dans ces moments tu vois … mais notre tour viendra, oui !

Je vais finir comme toi, sans aucunes personnalités, mais je pense la même chose alors bon. Je te remercie aussi de me supporter chaque jours, d’essayer de faire des efforts sur certains points, de rester comme tu es depuis le début, de continuer de m’aimer, et encore plus dans le futur.  


Je t'aime plus que tout ... 

-le 1 déc. 2016

Ma moitié,

garçon, couple, fille, baiser

Huit mois. Huit longs mois de pure bonheur.

Je sais que ça ne sert plus à grand-chose de compter, mais comme je n'ai jamais été bon là-dessus, je me rattrape avec toi, parce que toi tu es juste merveilleuse et que tu en vaut le coup. Je ne ferai pas un roman sur ce que je pense de toi, je n'aurais jamais assez de temps pour tout dire, mais tu sais le principal et c'est ce qui importe. Ou si vraiment tu le veux, il faudra deviner … parce que je sais pertinemment que tu adooores les devinettes.

Bref, je ne suis pas un enfoiré, ou du moins pas à ce point et encore moins quand je suis sérieux. Même si je ne cesse de te le dire dans les commentaires, voire même dans nos discussions, tu es quelqu'un d'incroyablement … incroyable, ne change jamais, tu sais exactement comment me faire sourire, et même comment me faire râler. D'ailleurs, je te promet de faire des efforts sur ce point … je me prends tellement la tête pour des conneries (sur le tchat), le pire c'est après quand je me rend compte à quel point j'ai été un idiot. Je te jure d'arrêter de réagir à chacun de tes ''bonjour'' aux personnes dont je ne citerai pas le nom mais que tu as très bien reconnus. J'ai très bien compris ce que tu m'as l'autre soir, avant que je me couche, et j'y pense ne t'inquiète pas, c'est juste que je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'un autre puisse venir te parler. En fait, ça peut paraître ironique et à la fois normal mais je ne veux pas te voir t'éloigner ne serait qu'une moitié de seconde.


Sinon, objectif zéro embrouilles. Je ne sais pas si ma susceptibilité et ma jalousie tiendront mais je suis prêt à tenir le coup, parce que tu sais à quel point m'engueuler pour rien me fait plus que suer, et encore plus quand c'est avec toi. Pour être simple et concis - chose que je ne fais pas assez apparemment puisque l'on ne se comprend pas beaucoup parfois … ehe – quand l'embrouille est finie, que la tension reste haute, et que notre discussion est froide, je me rend compte que ces moments sont tellement horribles. Je te jure que ça me fait tellement chier.

Mais il n'y a pas que du mauvais dans notre histoire, bien au contraire et heureusement ! Je dois d'ailleurs avouer que je profite bien plus de nos moments à nous depuis que je me suis rendu compte à quel point tu étais importante pour moi. Tu l'as sûrement remarqué, ça a commencé durant les vacances de la Toussaint, et ça ne cesse de se voir je suppose ou du moins je l'espère.

Bref, je n'arrive même plus à me séparer de toi, quand je pars je ne pense qu'au retour où je pourrais te parler, ou bien je me débrouille pour pouvoir toujours te parler. Je suis d'ailleurs bien content de pouvoir discuter durant les longs et ennuyants trajets de voiture ou même si ce n'est qu'une petite heure, le midi parfois.


Pour reparler du sourire que tu me donnes, continue et ne t'arrêtes jamais, je t'aime comme tu es et je ne veux pour rien au monde voir ta façon d'être changer ! Que se soit ta joie de vivre, ton humour, en passant par ta jalousie et ta timidité qui parfois … non rien !! (:$). En conclusion, je n'ai jamais autant souris que quand tu me parles, que quand tu fais une blague, quand tu es là quoi. Même en Skype, entendre ta voix me redonne le sourire que je n'ai pas toujours comme tu le remarque si bien (keurkeur mon amour). Ah et, tu m'as demandé d'arrêter de me plaindre de quand tu râles parce que j'aime ça… Mhh à vrai dire, je n'aime pas ça mais parfois je mérite donc je te laisse faire en effet, mais que parfois (a).


Bon, je ne t'ai pas encore dépassé mais il me reste des choses à dire, des choses que tu sais peut être, et que sinon tu sauras maintenant même si je ne doute pas que cela se sait et se voit … Dans tous les cas, sache que je n'ai jamais été aussi sincère :


Jamais je ne veux arrêter de te parler. Jamais ! Se serait bien trop dur de me dire que je ne partagerais plus rien avec toi, surtout quand je m'imagine partager encore bien des choses avec toi mon cœur. Tu es, et tout comme toi il n'y a plus un doute, devenu la personne que j'aime plus que tout, et bien au-delà d'ici. Eh tiens, parlons de ce week-end. Même si j'ai eu du mal à le dire, mais bon tu as bien forcé, je le pensais réellement et je le penserai encore biiien longtemps sois en sure. Certes mes cojones ont fui sous mon lit, mais je l'ai dit, deux fois vois-tu ! On passera l'épisode du ''blc'', et on oublie vraiment s'il te plaît. Tout ça pour dire que ce n'est ni June ni Nevah que j'aime, mais l'adorable personne que tu es. Même si la pute de distance nous sépare de pas mal de kilomètres, j'attendrai le temps qu'il faudra pour enfin découvrir l'attachante chieuse que j'aime tant … Nan, tu ne l'es pas tant que ça mais j'ai le droit de le dire, tout comme tu t'autorise à un utiliser un surnom que je n'aime pas. Je dois faire face à tout ce que tu as en tête, toutes les conneries que tu peux imaginer, toutes les merdes que tu souhaites tant … mais sache que la vengeance est un plat qui se mange froid, même si je sais que tu rigoles. Bon, je rigole, tu sais très bien que je suis un ange et que je le serai. Par exemple, je ne me moquerai pas …

Bref, je m'embrouille, je me perd, c'est de ta faute ça. Tu m'émoustilles. Et sinon j'espère que tu auras bien tout compris malgré qu’apparemment ce ne soit pas notre fort. Sache que mes câlins t'attendent toujours, alors le voisin ira en chercher ailleurs, les tiens sont déjà pris. Et chaque jour je pense un peu plus à toi, et je me rend compte de la chance que j'ai de t'avoir, même si je n'ai que des mots … (a)


Tout ce qu'il y a à comprendre c'est que j'en ai marre de parler derrière mon écran et que, m'imaginer aujourd'hui sans toi, même pas je n'y pense, bien au contraire … 

Je t'aime mon cœur, ma vie ...


Historique de navigation