Jeu gratuit de simulation de vie

1048107 Inscrits - 3023 Actifs - 80 Connectés

Stereopoly est un jeu de simulation de vie, appelé aussi jeu d'élevage. Dans ce jeu en ligne gratuit et sans téléchargement, tu vas faire évoluer un personnage virtuel à travers toutes les étapes de sa vie : suivre des études, exercer un métier, draguer et trouver l'amour, te marier, acheter une maison, avoir des enfants, ...

Profil de Myhlena RATAJCZIK 
Pol décédé :-(
pol décédé
12 févr. 2017 21:48

  • Nom : RATAJCZIK
  • Prénom : Myhlena
  • Age : 31 ans
Amis : 0
aucun :-(
Situation
  • Richesse : 0
  • Pièces d'or :
  • Métier : Eboueur
  • Statut : Employé
  • Diplômes : 0
  • Visiteurs : 787
  • Situation familiale : en couple
  • Enfants : 0
  • Maladies : aucune
Interactions
  • Bisous : 0
  • Calins : 0
  • Chatouilles : 0
  • Charmes : 0
  • Baffes : 0
  • Langues tirées : 0
  • Pincements : 0
  • Tirages chvx : 0
Présentation
Aucune présentation...
Patrimoine
Aucun patrimoine...
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 9 sur un total de 9
-Millow ANDREYSle 12 févr. 2017
http://68.media.tumblr.com/094aa22e15fb497a42a597941aa6b71d/tumblr_mnzsb3Bgwy1qbnvdao1_500.gif

 M&M

Tu sais à quel point ces quelques années qui nous séparent te rendent sexy ? Non ? Alors laisses moi te le prouver.

-Daegan MANOSKYle 12 févr. 2017
https://68.media.tumblr.com/b24ca40f4b5f61dbd853a38e8d4f8fdb/tumblr_o2plqtqVX41v7ivruo1_500.gif

Ma sexy Queen,

Comme je te l'ai dit je fini par te le faire ce commentaire et en temps et en heure. C'est la première fois qu'on me verra sur ton profil alors je m'appliques pour te faire un beau commentaire bien propre. Je vais faire en sorte qu'il soit plutôt long car j'aime quand je prends beaucoup de place. Je trouve ça adorable que tu restes pour moi (ça me donne de l'importance :p). Du coup je vais essayer assez souvent pour pouvoir te voir. Ça m'énerve, j'ai plein d'images de couple quand je suis pas en couple et forcément quand je suis en couple et bah j'ai plus rien. Du coup bah là j'en ai plein et je peux pas les mettre x) et ça me soûle.


http://68.media.tumblr.com/5d3095fb4ef6f5fc3cd2db85a53bec2a/tumblr_of9775WubF1s1zx8jo6_r1_400.gifhttp://68.media.tumblr.com/c35d12c860f298545ba49f6388d6ed3d/tumblr_of9775WubF1s1zx8jo5_r1_400.gif

J'espère que ce commentaire te fera chaud au coeur et qu'il viendra un peu animer ton profil qui est un peu tristounet. On se connait pas depuis longtemps mais sache que ton petit cochon t'adore et qu'il te lâchera pas de si tôt. J'ai été hyper déçu de te perdre de vue à cause de ma pause mais du coup là je suis super content de te retrouver enfin, tu m'as beaucoup manqué ma Evil Queen. T'es une personne géniale, ne l'oublies jamais et même si tu l'oublies je serai la pour te le rappeler. Je sais que y'a pas beaucoup de monde dans ta vie mais je suis près à y rentrer et à y rester. Je serai ton petit privilégié, le cochon préféré de sa majesté. Si tu t'ennuies t'auras qu'à me faire des com's, j'y répondrai bien un jour qui sait. Enfin tout ça pour dire que je suis content de t'avoir retrouvé. Et que je serai toujours là pour toi, dans les bons moments comme dans les mauvais. Bon bah, j'ai plus rien à dire. Kiss Myhlena

-Noelhya HEDLUNDle 11 févr. 2017

https://static1.squarespace.com/static/544579b3e4b04d5516926dba/t/57489e22d210b84cd9698217/1464376875129/

Ma Folle Adorée.

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer, est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre ”Grey anatomy

Nous sommes le 11 février 2017, il est 14h45, et je répond enfin à ton pavé, je suis vraiment en retard pour tout, que ce soit pour les commentaires ou autres... je prend de mauvaises habitudes dis-donc.Ne t'inquiète pas, et puis ta présentation, je l'aime bien, tu n'as pas à t'en faire, après tout, c'est le texte qui compte surtout. Et puis, du coup, tu es toujours malade ? Moi, je pense que je suis entrain de tombée malade … Pendant ces jours de formations, des gens étaient malades, je pense avoir attrapé un petit virus, j'ai un peu de fièvre, et je suis complètement chaos, et j'avais du mal à tenir pendant plusieurs heures assises. Et bien, parce que je n'écoute pas vraiment de rap, je suis plutôt style rock, voir chansons francophones, voir pop. Ce n'est pas trop mon truc, après bon, je peux écouter, mais c'est sûr, que s'il y a des insultes, je ne peux pas. Dans ma famille, on écoute que les styles que j'ai écris, mais bon ma mère aime bien le rap, oui trop chelou, mais bon, et mon frère, lui c'est de la pop japonnaise voir hard métal. Nekfeu ? Je pense que je dois écoutée ces musiques. Et puis, je ne pense pas que le lieu infecte notre style musical, après tout dépend des familes, c'est certain. J'écoute des chansons des années 80, pourquoi ? Mes parents écoutaient que ça pendant que j'étais petite, donc, je pouvais qu'aimer :p La K-pop ? Non, ça ne me dit rien du tout, vraiment pas. Tu regardes stars sous hypnose ? Pas moi .. c'est toujours la même chose alors j'ai arrêtée de regarder. Moi, j'écoute n'importe quel musique pour me faire écrire.

http://68.media.tumblr.com/98d58e43295fcd39c440bbb260d8390d/tumblr_of3qfyjFRQ1smfis3o4_250.pnghttp://68.media.tumblr.com/476af5b64e111f0d2450b0e01e69d7f8/tumblr_of3qfyjFRQ1smfis3o2_250.png

Ma Plus Belle rencontre

Il est 14h55, et je continue à t'écrire, je vais te le faire aujourd'hui. Je sais .. mais tout le monde part un jour. Il faut s'y faire, et puis je ne pars pas dans l'immédiat, mais c'est sûr, que je serai moins présente comme je te l'ai déjà dit, mais j'essaye de venir parce que bon, une amie préfère me voir ici, par rapport à ses épisodes qui m'ont bouleverser. Je ne te demanderai jamais de prendre partie pour ce genre de choses, avant, oui, mais j'ai assez perdue de gens à qui je tienne. Je ne suis plus énervée contre eux, il n'y a plus aucune utilité. Au moins, j'ai su, qui ils sont vraiment, et ça, ça m'aide beaucoup, j'ai ouvert les yeux, et je ne vais plus les refermer. Tu l'apprécies, et je respecte, je ne peux pas t'en vouloir, je veux ton bonheur, et je serai toujours là pour toi et pour les autres, et si un jour, ça ne va pas entre vous, ne demande pas, s'il te plait, de trouver des bonnes raisons d'être amie avec, car pour moi, il y en a plus. Et concernant Ethan, je me dis, que je suis allée trop vite avec lui, en acceptant de l'épouser, je ne regrette pas les enfants, mais dans la tournure que ça prit. Je tiens à lui, je ne peux pas lui en vouloir totalement, car il ignorait ce que je pensais de Zoraya, il voulait juste s'amuser, et je lui ai privé de ça. Aujourd'hui, il n'est plus là.. mais l'homme que j'avais parlée avant qu'elle arrive, il était différent .. crois-moi, il me parlait, on se manquait, on s'envoyait des petits messages avec beaucoup d'affection. J'espère tout de même le revoir un jour, pour qu'on s'explique.

http://68.media.tumblr.com/66552355396a598c147883f5ada915bf/tumblr_n8hpqzjlwK1smfis3o4_250.pnghttp://68.media.tumblr.com/55952ea461b130b622c1e6288662d87c/tumblr_n8hpqzjlwK1smfis3o8_250.gifhttp://68.media.tumblr.com/b106b0d1e008ef124c960348aaa69aae/tumblr_n8hpqzjlwK1smfis3o7_250.png

Un Pilier très important

Ton pavé est largement plus grand que le mien, je suis déçue de moi franchement. Pour revenir à ce que tu dis. Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant le jeu, ce jeu nous apprend beaucoup qu'importe les situations. Et puis concernant ton enfance, tu avais de sacrés projets, être chirurgienne, jamais j'ai pensée à faire ça, le sang, je ne supporte pas. C'est tout à fait normal, quand on trouve l'amour, on change moins de compte et tout ça. Et puis, changée de compte, ça ne fait pas de mal.. mais bon avec les petits, je garde surtout mon ancie compte dont j'ai leur garde et après ce compte, je ne sais pas, je changerai surement la semaine prochaine ou celle d'après.

http://37.media.tumblr.com/5f0ce0880f48928ec78c6c98c4dc111e/tumblr_n7bsvjowk81rg7ylio2_r1_250.gif

Always & forever, promise

Pour moi, tu as toujours été une amie, depuis très longtemps, mais c'est sûr, que dans cette période où c'était compliquée pour moi, tu as été la première à me soutenir, à me motiver, sans toi, je ne serai pas là. C'est sûr, je ne t'ai jamais fait le moindre mal, enfin pas volontairement. Notre amitié est bien différente de celle de mon passé, c'est certain, aujourd'hui, je suis une autre femme. J'ai appris à me pardonnée, et maintenant, je vais beaucoup mieux, il y aura toujours des moments compliqués, mais même si on parvient à se perdre de vue, je veillerai toujours sur toi, tu es l'un de mes plus grand piliers, si je te perds, tout s'écroule. Tu es mon premier pilier, qui prend effet surt tous les autres. Alors même si les autres sont là, et que toi non, plus rien ne me retiendra vraiment. Moui, c'est vrai, je n'ai jamais été une grande bavarde, même en irl, je suis comme ça, je ne me livre pas facilement, mais ça, c'est à cause de mon enfance, j'étais très différente (étant gamine, j'avais à peu près moins de 8 ans, à partir de cette époque, tout à changée, je pouvais rire pendant des heures et partir dans des délires pas possible, j'étais proche de tout le monde, et bien sûr, tout à changer par la suite) de celle que je suis aujourd'hui... Mais je suis contente que tu ne regrettes pas, je sais que parfois, je suis compliquée à suivre. Et jamais je ne regretterai de te connaître, tu es l'une de mes plus belles rencontres, vraiment. Tu m'apprends beaucoup de chance, le sens de l'amitié. Bah j'espère bien que tu as regardée grey anatomy tout de même. Game of throne ? Jamais regardée, je ne sais pas, j'ai la trouille déjà rien qu'en y pensant, déjà que j'ai peur de regardée le seigneur des anneaux, donc imagine. Toi aussi ? Moi, je n'arrive plus, depuis qu'elle sortait avec Damon, mais faudrait avoir, apparement l'épisode final, était très attendu par les fans. Je regarderai tout quand j'aurai achetée les saisons. Je t'aime fort, et je suis heureuse de te compter parmi mes amies.

Ta Totally Spies

-Dante VASARHELYIle 20 janv. 2017
http://img.photobucket.com/albums/v222/americanoutlaw/TVD/DEpillarmakeout_zpsf8afc215.gif

Entre tes cuisses règne le berceau de mes désirs, ici bas, là où tout n'est qu'amour, luxure et volupté. 

-Dante VASARHELYIle 16 janv. 2017
http://img.generation-nt.com/csa-deconseille-moins-18-ans_012C00C801636963.jpg
-Dante VASARHELYIle 16 janv. 2017

http://66.media.tumblr.com/tumblr_m89mtcXK0z1qfl6a7o1_500.gif

Mes pensées dégringolent dans mon crâne en cascade, ta bouche d'insolente a fini par rejeter le glaçon et la mienne se pince de mécontentement. Mes traits se durcissent mais pas moins que mon sex toujours généreusement gonflé sous la toile fine de mon pantalon de costume. Tes seins pointes dans un savoureux relief, tirent sous ta nuisette. Toute ta peau réagi à la caresse du glaçon fondant entre tes seins. Jamais je ne les ai vu si gonflés, si tendus. Ma bouche s'humecte, dans un silence imperturbable je me penche sur toi pour venir me saisir de l'intrus qui trempe ta tenue en dégoulinant de part et d'autre de tes flancs. Au passage de mes lèvres je te sens vibrer un peu plus violemment. Sous le regard coquin avec lequel je te détaille, je vois ta sensualité s’exacerber. Tu es ma femme, mon jouet, ma chose à cet instant. Plus rien ne compte. L'envie de te baiser se fait plus folle que jamais. Sur toi, mon corps semble lui aussi tendu, ma virilité pèse plus lourd, mon désir s'intensifie encore davantage quand j'inspire l'odeur savoureuse de ta peau, de tes seins. Je les respire. Mon nez effleure ta poitrine pendant que ma bouche joue avec le glaçon jusqu'à le faire totalement fondre contre ta peau ambrée, toute frissonnante de la froideur désagréable que tu as osé échappé de tes lèvres plus tôt. « Cela est désagréable mon amour ? Tu voudrais que j'arrête ? » Le rictus au coin de ma bouche ne signifie rien de bon, tu m'as désobéis, je ne l'oublierai pas. Mon regard te fait comprendre que malgré l'excitation j'ai le contrôle. Je le garderai. Je lèche le surplus d'eau froide bloquée au creux de ton décolleté et me redresse sur mes genoux pour sortir un foulard de soie enfoui dans une poche arrière. Je reviens sur toi, ma virilité effleure ton ventre tandis que je bande tes yeux sans prendre en compte tes paroles. La dernière vision que tu auras sera celle de mes yeux rieurs et luisants de désir, mélange de candeur et d'esprit calculateur avant de te retrouver dans le noir le plus total. Le silence tombe à nouveau sur nous, dérangé par le simple bruit de ta respiration chevrotante. La pénombre t'inonde tandis que moi je peux savourer la vision que tu m'offres. Toi en parfaite soumise. Chanceux et exalté, mon poids quitte le lit avec lenteur. Tu vas languir. Ton impatience se fait sentir. Dans un sourire je me dis que tu ne perds rien pour attendre et je me saisis d'un nouveau foulard, toujours tissé de cette même soie fine et gracile que je noue autour de mon poing pour ne laissé filer d'un petit bout du tissu. Doucement je le fais passer le long de ton bras tendu et tiré par son maintient, le remontant jusqu'à ton épaule, attisant des frissons sur son passage dans une caresse fluide et suave. Mon regard se plaît à voir ta peau s'éveiller ainsi, ta poitrine se dresser à nouveau mais plus violemment que précédemment. Au même rythme mon sex tressaute. Je soupire un bref « tu es belle mon amour...» lâché d'une voix si lourde qu'elle n'en est qu'à peine perceptible comme la caresse du foulard qui se promène sur ta poitrine. Tu retrouves le poids de mon corps qui vient s'appuyer et creuser le matelas. La caresse s'arrête à l’orée de tes seins pour que finalement, dans un bref temps de pause, ma présence se fasse plus persistante et abrupte. Je tire et déchire brusquement ta nuisette pour l'ouvrir en deux et ainsi entièrement dévoiler ta poitrine, ton ventre ventre plat et ton mignon petit nombril. Tu râles et attises un peu plus mon sourire. « J'ai oublié de te prévenir que tu n'avais plus le droit de parler… tu sais ce qui arrive quand on me désobéi mon amour ? Une deuxième fois qui plus est… » Je me redresse et tend une main vers le sceau rempli de glaçon pour en glisser à nouveau un entre tes lèvres ; toujours de la même façon ; toujours avec la même sensualité ; je le laisse filer de ma bouche contre la tienne puis s'infiltrer contre ta langue. La mienne passe brièvement sur ta lèvre supérieure pour essuyer la goutte d'eau qui s'en échappe avant que je ne retourne me perdre dans le contemplation de ta nudité retrouvée. Ton sex parfaitement épilé simplement voilé par le triangle de tissu, mon doigt glisse tendrement le long de ton corps jusqu'à venir effleurer ta vulve à travers le tissu. Gourmand, je savoure la douce chaleur qui l'imbibe avant de m'y pencher. Ma bouche se pose dessus, mon nez respire ta féminité, mes yeux se ferment. Je savoure ton parfum et m'impatiente à l'idée d'en sentir la saveur sur ma langue et cela tout en surveillant que tu ne désobéisses pas cette fois et garde le glaçon entre tes lèvres. « Tu sais dans quel but je veux ainsi anesthésier ta bouche ? C'est simple… Une fois le glaçon fondu, tu vas sucer ton homme comme jamais. Et sans les mains. Tu vas devoir me surprendre avec ta bouche uniquement. » 

-Dante VASARHELYIle 5 janv. 2017
http://66.media.tumblr.com/2918068b326321aa4967d6b754a3258e/tumblr_mukjvtJ10h1rpmxt1o1_500.gif

Wanna hypnotize you
With the sweetest sweet
Cause you know our love
Make me complete
In the darkest hours
Of the brightest days
I wanna be beside you
Each step of the way

-Dante VASARHELYIle 5 janv. 2017
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/ac/d8/01/acd80113ccb15c90aedc2ec8d4841eb0.gif

Les mots se font sucrés-salaces
sur mes carreaux tes gouttes bruissent
je songe en mon habit de glace
au temps qu’il fait entre tes cuisses.
-Dante VASARHELYIle 3 janv. 2017

« C'était comme de boire un verre d'eau, sauf que ça avait plus de goût et qu'on avait toujours soif. »

Une soif qui ne s'étanche jamais, une gorge sèche, nouée, une langue demandeuse et vénéneuse, un besoin incessant et persistant. Entêtant comme du Chopin, entêtant comme ses cordes vocales qui grésillent sur diverses octaves en criant mon prénom.

Un sourire stupide viol la barrière charnue de mes lèvres, le verre glisse entre mes doigts au rythme lascif et félin de mes pas rendus silencieux par la paume nue de mes pieds sur le parquet. L'air glacial du loft caresse mon torse et fait frissonner les poils à peine perceptibles qui le recouvrent. Je flotte au même rythme que ce sourire qui n'a de cesse de s'agrandir au fil que je me rapproche de notre chambre. Une dernière et ultime gorgée du bourbon brûlant vient distiller ma soif, faire miroiter encore davantage le regard azuréen qui glisse sur le corps nu et à peine voilé de ta nuisette. Étendue sur le lit, profondément endormie, ton visage reste paisible et totalement détendu à mon approche. Le mien se tire légèrement, une ride fine vient entailler la profondeur sinueuse entre mes sourcils. Je dois me contrôler et ne pas embrasser tout de suite cette bouche entrouverte et soupirante de sommeil. Je te fixe longuement, simple admirateur de ton indicible beauté avant de reprendre. Dans un silence sournois, je pose mon verre contre la commode en bois et viens faire le tour du lit pour glisser une première lanière dans les pouliches stratégiquement glissées la veille sur les piliers du lit en baldaquin ; une lanière pend ; une deuxième la rejoint en face d'elle ; le lit se retrouve constellé de ses longs bandeaux de soi et toi bientôt fugitive endormie et abusée par ton amant. Un nouveau sourire aux lèvres, j'entreprends d'enlacer entre mes doigts l'un de tes poignets pour remplacer la chaleur de mon derme par la froideur doucereuse d'une lanière de soi fine. Les liens sont durement noués mais je veille à se qu'ils ne deviennent pas désagréable. Ton sommeil m'est d'une grande aide et attise légèrement mon amusement. Un vague filet de bave submerge la commissure de tes lèvres se qui provoque encore davantage la mine rieuse qui étire mes traits. « Mon tendre amour » Mon pouce glisse, essuie et oublie aussitôt se désagrément qui a tant de fois trempé l'un de mes pecs ou de mes t shirt. Le pot de glace à côté duquel est posé mon verre requiert pour la première fois mon attention, le souvenir de ta bouche anesthésiée par la froideur du glaçon a eu pour mérite d'éveiller mon désir de la sentir se refermer sur mon membre veineux et turgescent, et à cet instant, ce souvenir se fait outre que persistant. Tu es mon cadeau, cet instant tu me le dois depuis longtemps et la lingerie avec laquelle tu es habillée suffira amplement à me satisfaire, surtout en vue du sort que je lui réserve. Entre mes doigts, je saisis un glaçon qui devient très rapidement coulant et désagréable, son froid me mord le derme et une once de raison me murmure que tu vas probablement te rebeller quand je te l'aurai enfoncé dans la bouche. Je le prends finalement entre mes lèvres et avec douceur vient l'apposer sur les tiennes qui sursautent en sentant le froid. Sans trop de mal tu finis par l'accepter et mon regard autoritaire suffit à te faire comprendre la situation. Mon index scelle tes lèvres tandis que les miennes y susurrent « Je réclame mon dû, et devinez quoi mademoiselle ? Votre premier jour en tant que soumise vient tout juste de débuter. ». Je t'embrasse délicatement de ma bouche anesthésiée et me redresse pour te laisser apercevoir l'excitation nettement visible à travers la toile fine. Mon pantalon et d'un noir tout aussi profond que mes cheveux. Mon torse est totalement dévoilé, mon pantalon est d'ailleurs mon seul et unique vêtement, je n'ai jusqu'à tirer sur ma braguette pour te présenter celui que tu chéris tant…



Historique de navigation