Jeu gratuit de simulation de vie

1070125 Inscrits - 2507 Actifs - 5 Connectés

Stereopoly est un jeu de simulation de vie, appelé aussi jeu d'élevage. Dans ce jeu en ligne gratuit et sans téléchargement, tu vas faire évoluer un personnage virtuel à travers toutes les étapes de sa vie : suivre des études, exercer un métier, draguer et trouver l'amour, te marier, acheter une maison, avoir des enfants, ...

Profil de Clara CAPULET 
Pol décédé :-(
pol décédé
23 août 2018 23:46

  • Nom : CAPULET
  • Prénom : Clara
  • Age : 144 ans
Situation
  • Richesse : 0
  • Pièces d'or : 0
  • Métier : Assureur
  • Statut : PDG
  • Diplômes : 22
  • Visiteurs : 2279
  • Situation familiale : mariée
  • Enfants : 0
  • Maladies : 1
    • Fièvre
Interactions
  • Bisous : 1933
  • Calins : 534
  • Chatouilles : 401
  • Charmes : 306
  • Baffes : 38
  • Langues tirées : 40
  • Pincements : 24
  • Tirages chvx : 3
Présentation

 

 

 

*

* Clara Capulet *

*

Résultat de recherche d'images pour "roùeo et juliette"

*

 

Mes yeux te cherchent,

Mon cœur t’espère,

Tu es ma chimère,

Mon doux mystère.

 

Ta voix me caresse,

Tes paroles me touchent,

Mon cœur goutte à l’ivresse,

De tes chansons douces.

 

Ici pour toi

Mon cœur t’appelle

Sois mon roi

Je serai ta belle


*


Marlon avec toi pour toujours

<3


*

 


Patrimoine
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 10 sur un total de 101
-Marlon MONTAIGUle 7 août 2018
****
* Halow-Jun-Go s'avance dans une grande salle obscure qui ne tarde pas à s'éclairer de puissantes lumières aveuglantes.
* L'une d'elle est justement braquée sur nous. D'un geste du bras, je me protège en fronçant les yeux.
- Marlon ! Cet endroit me dit quelque chose
- Moi aussi mon amour. Je suis certain que nous sommes déjà venus ici.
- Oui. j'ai peur. Qu'est ce qu'ils vont nous faire et qui sont-ils ?
- Nous n'allons pas tarder à la savoir dis je au moment même où Halow-Jun-Go se montre.

* Il est souriant et accompagné d'une femme, enfin, à ce que nous pouvons en juger.
- Je vous présente Fel-In-Dra, dit-il.

- Charmante ! Elle est grossière et mal habillée, me dis tu.
- Allons Clara, tu ne vas pas commencer. Tu sais bien qui sont ces gens ? non ?
- Justement, ce ne sont pas des gens ! Tu le sais très bien toi aussi. J'en ai marre de leurs histoires.

* Halow-Jun-Go prend place sur une haute estrade. Fel-In-Dra se tient à ses côtés. C'est alors que d'autres visages apparaissent, comme sortis
de nulle part. Des visages au regard froid, figé, comme non vivant.
* Halow-Jun-Go est visiblement le président de ce tribunal, mais il n'en n'est pas le seul juge, si juge il est.

- Marlon et Clara, levez vous s'il vous plait, nous demande t'il.

* Nous nous exécutons de bonne grâce. De toute façon, nous n'avons pas vraiment le choix.

- Bien. Nous sommes réunis en ce moment car nous devons décider si vous être dignes de poursuivre votre aventure ou si nous devons vous remplacer.

- Sans blague !? Et on a pas notre mot à dire peut être ? t'insurge tu immédiatement.
- Clara !! calme toi voyons. C'est pas le moment
- Mais bien au contraire, ajoute Fel-In-Dra. C'est tout à fait le moment. Vous avez justement votre mot à dire. Permettez moi de vous rappeler que vous en
êtes à votre 4ème véritable réincarnation spirituelle. A ce stade, plusieurs de vos prédécesseurs ont souvent jeté l'éponge d'eux mêmes, préférant en finir.
Vous avez tout à fait le choix. Mais nous le régulons également.

* Nous regardons cette femme aux cheveux rouges. Maquillage excentrique, et garde robe tout droit sorti d'un court métrage post apocalyptique.
- Merci pour ces précisions Fel-In, commente instantanément Halow-Jun-Go.

- Et que se passe t'il si nous décidons, ou si vous décidez d'interrompre ce cycle ? Que devenons nous ?
- Que devenez vous ? Mais plus rien mon cher, ironise Fel-In-Dra. Vous retournez au néant.
- C'est très accrocheur comme propagande ! dis je.

- Allons allons, ne nous égarons pas. Alors ! qui commence à nous expliquer pourquoi il est indispensable que vous restiez dans le cycle ? Toi Marlon ? ou
toi Clara ?

* Nous nous regardons, quelque peu interloqués.
- Heu... et bien nous n'avons pas réellement réfléchi. Mais attendez, nous n'avons pas droit à un avocat ? C'est le principe de tout procès non ?

* Fel-In et Halow-Jun éclatent de rire de concert.
- Un avocat !!??

* Le reste l'assistance est resté impassible.
- Mais nous sommes vos avocats mes amours ! nous lance alors Fel-In-Dra.

* Tu me regarde
- Hein !!!!??? Vous ?
- Oui, bien sur, et qui d'autre ?
- Heu.... ben je sais pas moi.

- Si vous le voulez bien, je voudrai commencer, dis alors Halow-Jun.

* Il quitte sa chaisse et vient se placer près de nous, au centre de la pièce et fait face aux inconnus au visage froid.
* ll débute une longue litanie imagée, souvent drôle, parfois acide, mais d'une pertinence folle. Je ne vois pas quoi ajouter à son long monologue.
* Pourtant, c'est Fel-In-Dra qui le remplace quelques minutes après. Et à son tour, elle fait preuve d'une argumentation à toute épreuve.
* Et contre toute attente, alors que nous les considérions il y a peu comme nos juges, ou nos ennemis, ils font preuve d'un dévouement sans faille
à notre égard, nous couvrant de compliments sur nos actes.

* Je te glisse que je n'en reviens pas.
* Nous nous attendons alors à ce que la parole soit donnée à l'accusation, comme c'est souvent de mise au tribunal.
* Mais non, au lieu de cela on nous demande si on a quelque chose à ajouter avant de passer au vote.
* Ainsi, personne d'autre ne s'exprime donc ?
* Quel drôle de procès.
* On nous demande juste :
- Et vous, qu'en pensez vous ? Valez vous la peine que l'on se donne du mal à vous soutenir encore ?

- Heu... ben oui, je crois bien. Et puis, nous, on a pas spécialement envie d'en finir. On s'aime, ce qui n'est pas rien.
- Vous vous aimez ? vraiment ? Prouvez le nous !!
- Comment ça ?
- Prouvez nous votre amour. Puisque vous en faites un argument essentiel.

- Flûte Marlon, tu pouvais pas te taire, tu vas nous faire recaler !
- Ah parce que toi tu aurais fait mieux ? Arrête, tu vas me faire rire.
- Ohh ! espèce de mufle, quand je pense que je n'ai d'yeux que pour toi.

* Applaudissements de la part d'Halow-Jun-Go
- Il suffit. Nous avons la preuve que nous attendions.
- La preuve ? quelle preuve ? ohhh mais on se chamaille juste, ça veut pas dire qu'on....
- Nous le savons. C'est pour cela que c'est suffisant comme démonstration. N'importe qui d'autre se serait enlacé, et couvert de baisers. C'est ce qu'on fait
nombreux élus. Mais vous au lieu de ça, vous êtes partis dans une dispute. C'est ce que nous voulions voir et entendre.

- Ah ben mince alors, me dis tu en me regardant. Tu te rends compte Marlon ?
* Et tu me saute au cou, me fait tomber et m'enseveli de bisous.
- Hum hum !! un peu de tenue voyons, vous êtes ici au tribunal, nous rappelle Halow-Jun-Go

* Nous nous relevons, main dans la main.

- Vous êtes vraiment des élus formidables tous les deux. Votre rencontre, bien qu'elle ne soit pas un hasard, car totalement orchestrée par nos
instances suprêmes il y a longtemps est une vraie réussite. Vous êtes cependant de drôles de numéros, qui nous obligent régulièrement à intervenir, souvent
contre l'avis de nos responsables.
- Ohh ! on est désolé, on va s'améliorer promis. Et alors comment ça se passe maintenant ? où va-t'on ?

- Hé là ! on a l'impression que vous partez en voyage ! C'est que ce n'est pas si simple. Nous devons maintenant avoir l'aval de nos pairs ici présents.

* Comme un seul homme, tous les visages laissent place à des corps surmontés d'une tête. Et un à un ils tournent un carton qui annonce une couleur.
* Une couleur verte pour qui est en faveur de notre réincarnation, et une couleur rouge pour qui est contre.
* Les 2 premiers cartons sur les 11 possibles sont rouges contre toute attente. Je m'apprête à m'insurger lorsque une volée de 6 cartons verts me redonne le
sourire. Suit ensuite 1 carton rouge, puis encore 2 verts. Nous sommes à 8 verts et 3 rouges.

- Ouiiiiiiiiii !!!! Marlon !!! On a réussi.

- Attendez, nous n'avons pas voté, dit alors Halow-Jun-Go.

- Comment ça ? vous ne pouvez pas être juge et partie !
- Bien sur que oui. Et nos votes comptent triple.
- Nooon !!!
- Oui exact. Fel-In ! Verdict ?

* La femme nous montre sa couleur : ROUGE !
* 6 rouges contre 8 verts.
* Si Halow-Jun-Go nous met du rouge c'est fichu.
* Il sourit et tourne sa couleur : VERTE !

- Ouiiiiiiiii !!!! cette fois c'est fait dis tu en sautant dans mes bras.
- Ouiii, c'est fait te répondis je en t'embrassant.

- Maintenant, il va falloir tirer la boule du destin : boule verte, boule bleue, ou boule jaune.
- La boule du destin ? C'est quoi ça encore ?
- C'est ce qui décidera de votre prochaine mission ou aventure. Faites le bon choix. Une seule couleur vous donne droit à la suite. Dans les 2 autres
cas, c'est terminé et nous passons à autre chose.
- Mais c'est dégueulasse !!!! Tout ce cinéma pour un tirage au sort !!! hurle tu
- Vous n'allez pas remettre en question nos règles de fonctionnement tout de même.
- Et non tiens !!!!

* Fel-In-Dra, nous montre 3 boules posées dans un petit bac.
- Choisissez !
-Sande ALKAMIRle 13 juil. 2018

 https://i.pinimg.com/564x/a9/1b/eb/a91beb8d995dd058f608e7d1510da709.jpg


« Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être.

Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. »

Martin Luther King

-Sande ALKAMIRle 2 juil. 2018

 https://i.pinimg.com/564x/2f/e2/3a/2fe23add8020de9ef6c6555e268f3cc8.jpg

« Au-dessus des nuages,

il y a toujours du soleil. »

Pierre Dudan

-Marlon MONTAIGUle 28 juin 2018
* Nous sommes menés sans ménagement à nos appartements, avec des gardes au regard menaçant qui nous surveillent
- Allez, dépêchez vous à regrouper vos effets personnels, nous avons ordre de vous conduire à l'extérieur du chateau au plus vite ! nous lance un des hommes.
- Ehhh, doucement ! dis je en réagissant au quart de tour. N'oubliez pas qui nous sommes !!!
- Oui !!! ajoute-tu, très en colère. Nous sommes les parents du Roi.
- Nous le savons, mais nous avons des ordres stricts ! Je suis désolé pour vous.

* Je fulmine et nous rassemblons à la hâte nos affaires.
- Il va nous le payer le bougre ! Ah ça tu peux me faire confiance ! marmonne tu en jurant régulièrement.
- Allons allons mon coeur, calme toi. Nous règlerons cela plus tard. Pour l'heure, déguerpissons d'ici.

* Une fois nos affaires rangées, nous donnons aux gardes nos bagages qu'ils se chargent de transporter jusqu'à la cour du chateau. Nous découvrons plusieurs convois nous
étant destinés.
- Ah mais c'est qu'il fait les choses en grand notre fils. Il a peur qu'on n'arrive pas à destination ou quoi ?

* En effet, chaque convoi est composé d'un carosse et d'une petite escorte de 4 soldats.
* Nous voyons bientôt arriver près de leurs convois respectifs Gérald et Lukas, Adèle et Sylvain
* Gérald est toujours en train de se plaindre et de contester le fait que Lukas soit Lukas.
* Adèle est rouge de colère, et promet à qui veut l'entendre d'avoir la tête du Roi au bout d'une pique et de brûler sa fille comme une sorcière.

- Allons ma mie, lui souffle Berthoudi, cessez de proférer des paroles ainsi, vous voulez finir au cachot ?
- Ahhhh vous !!! Ne commencez pas à me chauffer !!!!

* J'éclate de rire. Elle n'a pas changé finalement. 
* Un peu tout de même car elle nous adresse un petit signe amical et nous lance
- Il faudra que vous veniez nous voir un de ces jours tous les deux. Il faudra qu'on parle sérieusement.

* Et elle grimpe comme une furie dans son carosse en rouspetant.
* Nous faisons de même.

* Et très vite, les 3 convois se mettent en branle.
* Dans notre carosse, nous regardons le chateau s'éloigner pour ne devenir bientôt qu'un point à l'horizon.

- Finalement, cela va nous faire du bien de retourner chez nous non ? te dis je
- Oui tu as raison, après tout, on n'est pas fait pour vivre avec nos enfants. 

* Les heures passent et nous commençons à trouver le temps long. Je m'assoupi quelque peu contre ton épaule et me met à ronfler.
- Marlon !!! Ahhh bon sang !!! Arrête de ronfler !!!

* Tu me secoue et j'ouvre un oeil.
- Hein ? quoi ? qu'est ce qu'il y a ?
- Tu ronfles, c'est insupportable.
- Ahh je me rends pas compte.
- Oui et bien moi je m'en rend compte.

* Je me redresse et me met à bailler.
* Soudain le convoi s'arrête.
* Je mets la tête à la fenêtre.
- Qu'y a t'il ? demandai je au cocher.
- Rassurez vous monsieur, ce n'est rien, il y a juste un arbre qui est en travers de la route. Nous allons le dégager et repartir ensuite. Vous pouvez en profiter pour
vous dégourdire les jambes si vous le souhaitez.
- Ahh oui, ce n'est pas de refus. Clara ? Tu descend prendre l'air ?
- Oh que oui, j'ai les jambes toutes engourdies moi.

* Nous sommes à peine dehors à marcher que nous entendons des voix inhabituelles. L'escorte est en train de pousser le tronc sur le côté et a abandonné ses armes.
- Mais... qu'est ce que.... ?

* Nous voyons alors arriver une troupe d'hommes hurlant, armes au poing.
- Nous sommes attaqués !!! crie alors le cocher.

- Marlon !!! oh non !!!

* Notre escorte est vite décimée et il ne reste plus que nous deux et le cocher qui met vaillament les bras en l'air.

- Il ne manquait plus que ça !!! te dis je en te prenant dans mes bras.

***
- Ah ah ah ! Décidément, vous avez le sens de l'humour. Vous avez décidé de ne pas les laisser tranquilles ? dit Fel-In-Dra à Hallow-Jun-Go
- Vous trouvez que je suis trop méchant avec eux ?
- Un peu tout de même.
- Eh bien à vous de jouer pour les sortir de là !! dit il en riant de bon coeur.
-Sande ALKAMIRle 25 juin 2018

https://i.pinimg.com/564x/25/bd/87/25bd87d09ae0edefc95febea30dd7df6.jpg

« De bonnes paroles peuvent être brèves et faciles à dire,
mais leur écho est véritablement éternel. »
Mère Teresa 

-Sande ALKAMIRle 22 juin 2018

https://i.pinimg.com/564x/35/a1/b4/35a1b45509e92f257787eeb2f89b5b98.jpg


 ☆ Bonne soirée sur Stéréopoly !

-Marlon MONTAIGUle 17 juin 2018
Pour ne pas faire comme tout le monde, je célèbre ton 121ème anniversaire !!

Longue vie
Belle vie
Une longue vie pour une belle

Une longue vie ensemble
Pour toujours

Résultat de recherche d'images pour "anniversaire amoureux"
-Marlon MONTAIGUle 4 juin 2018
- Tu peux me passer un morceau de poularde mon biquet ? me fait un Gérald aux anges.

* Je me lève, m'étire, presque couché sur la table, faisant remonter mon haut. Gérald n'en perd pas une miette et ses yeux pétillent.
* Près de moi, tu me donnes un grand coup de coude.
- Aïe !! Mais qu'est ce qui te prends Clara ?
- Ce qui me prends ? Non mais Marlon, tu as vu un peu comment tu t'exhibe devant ce.... ohhhhh Grrrrr !!!!

* Je me tourne vers Gérald avec le plat.
- Tiens, prends donc ce morceau, je suis sûr qu'il est juteux à souhait, lui dis en clignant des yeux.
- Oh merci mon biquet.

* A côté de lui, Adèle regarde Berthoudi
- Dis moi Sylvain, tu ne trouve pas que quelque chose cloche toi ?
- Heu... mais quoi donc ma colombe ?
- Non, rien...

* Le repas se poursuit sur le même tempo. Tout ce que me demande Gérald est exhaucé aussitôt.
- Marlon, pourrais tu me servir un verre de vin s'il te plait ? me demande tu alors.

* Je lève alors une main et demande à une servante de te servir
- Ohhhh !!! Marlon !!!! Je t'ai demandé à toi !!!
- Il faut bien que les servantes servent à quelque chose non ? répondis je, le pichet en main, en remplissant le verre de Gérald
- Punaise !!! Marlon !!! Arrête ça tout de suite où je vais faire un malheur !!!

* Et tu te lève, m'arrache le pichet de vin des mains et en jette le contenu sur Gérald
- Voilà !!! Tu en as assez ? Maintenant tu laisse mon homme tranquille où je te jure que je vais te faire passer l'envie de jouer les divas moi !!!

* Un silence vient de s'abattre sur la tablée. Au bout, Hildon et Louisa rient de bons coeur avec leurs invités.
- Allons allons mère ! Que se passe-t'il encore ? demande t'il
- Il se passe.... il se passe que.... Ohhhh !!! Grrrr !!!

* Et tu te lèves en fulminant, puis quitte la pièce de rage en poussant au passage quelques servantes qui trébuchent avec leurs plats.
- Mais elle est devenue folle ! dis je en regardant Gérald
- Oui, je crois, mais je te l'avais dis qu'elle n'était pas faite pour toi mon biquet

* Et il pose sa main sur ma cuisse en me caressant. Je lui répond par un gloussement.
* Adèle n'en croit pas ses yeux et ses oreilles.

- Sylvain, va falloir qu'on parle tous les deux. Suis moi

* Et elle se lève, indiquant la sortie à Berthoudi qui termine d'avaler son blanc de poulet.
- Oui oui, ma colombe, j'arrive.

* Une fois dans une autre pièce, Adèle attrape Berthoudi et le plaque contre un mur
- Qu'est ce que tu as montré à ce nabot de Gérald ? Dis moi tout, où je te préviens que tu vas pouvoir te convertir aux ordres !!!!!

* Berthoudi est tout penaud et explique alors à Adèle que Gérald l'a tellement tanné qu'il lui a montré deux ou trois choses pour hypnotiser quelqu'un.
- Non mais tu es dingue ! Il ne t'es pas venu à l'esprit qu'avec ses pensées tordues il allait forcément utiliser ce truc pour faire des choses malsaines ?

* C'est alors que tu surgit, ayant tout entendu car tu étais dans la pièce en train de sangloter
- Quoi !!!??? alors tout ça c'est de votre faute ???? Grrrr !!! Punaise !!! Vous allez me réparer tout ça illico presto Berthoudi. Sinon....
- Sinon, on va te faire passer un sale quart d'heure mon chou, reprend Adèle en te faisant un clin d'oeil entendu.

* Le pauvre Berthoudi est coincé entre vous deux.
- Ok ok ! je vais essayer de faire quelque chose, mais je ne garanti rien. Je ne peux pas retirer une hypnose faite par quelqu'un d'autre.
- Alors tu vas convaincre Gérald de remettre de l'ordre dans la tête de mon Marlon, capito !??

* Berthoudi acquièse.

* Pendant ce temps là, le Roi a fait ouvrir le bal.
* Vous revenez tous les trois à la table. Mais plus de Gérald et plus de Marlon !
- Mais où ils sont passés ? Oh je vous jure que si Gérald a emmené mon Marlon faire des.... ohhhh non je ne veux pas y penser.
- Ils sont là Clara ! te dis alors Adèle.
- Où ça ?
- Là.... ils dansent.
- Nooonn ???!!!

* Et en effet, parmi les danseurs, on nous voit nettement en train de nous trémousser joyeusement, tout sourire.
- ça va être coton !!
- Sylvain ! gronde Adèle. Au travail, et vite !!
- Oui ma colombe.

* Berthoudi s'approche de nous et tape sur l'épaule de Gérald
- Oui qu'y a t'il ?
- Il faut que vous veniez avec moi Gérald, c'est important.
- Plus tard voulez vous, pour le moment je m'amuse avec mon biquet

* Le biquet en question repousse Berthoudi en lui faisant comprendre qu'il est de trop
* Berthoudi s'en retourne.
- Alors ? le questionne Adèle
- Heu... ben, il a pas voulu me suivre
- Ah oui ? Et tu as bien insisté je suppose
- Bon laissez moi faire dis tu alors

* Et tu fonce vers nous
* Là tu attrape Gérald par le col
- Gérald ! hurle tu

* Il se tourne vers toi.
- Ohhh Clara ! qu'est ce qu'il y a ?
- Il y a ça !!!!

* Et tu lui envoie un grand coup de genoux entre les jambes. Le pauvre Gérald tombe au sol, en se tenant là où ça fait très mal. Il devient tout pâle.
* Je me précipite vers lui
- Ohhh mon biquet !!! dis je

* A ce moment, tu m'attrape moi aussi
- Mon biquet ?!!! Non mais !

* Et tu m'envoie une grande gifle qui claque.
* Les musiciens s'arrêtent de jouer.
* Berthoudi s'est approché de Gérald qui se tord de douleur
* Adèle est là aussi.
* Hildon arrive avec Louisa
- Mais enfin ! Qu'est ce qui vous arrivent ce soir ? je vous signale que nous avons des invités. Fichez moi le camp de mon bal ! vite !

* Nous obéissons et Gérald est trainé à l'extérieur de la pièce, grimaçant
* Lukas l'a prit en charge avec Drucila.
* Une fois dans l'autre pièce, je te regarde et te dis
- Non mais Clara, tu es complètement folle ce soir. Regarde un peu ce que tu lui a fait. Il risque de ne plus...
- Et bien, tant pis pour lui, il n'avait qu'à réfléchir avant. Marlon !!! c'est moi Clara, ton amour de toujours....

* Berthoudi force Gérald à le regarder dans les yeux.
- Vous n'obéissez qu'à ma voix....

* Les  yeux de Gérald se mettent à briller
- Vous allez libérer Marlon de votre emprise, c'est un ordre. Quand je compterez 3 vous le ferez. Quand je compterai 6 vous n'aurez plus aucun souvenir de tout ceci.

* Berthoudi compte
* Gérald s'approche de toi et te demande de le regarder. Il marmone quelque chose
* Berthoudi compte alors 6

* Je sors comme d'un rêve
- Mon amour ! te dis je. J'ai fais un mauvais rêve. Figure toi que...
- Chhhhut mon coeur. Chhhut !

* Et tu m'embrasse follement devant tout le monde
* Adèle sourit
* Gérald nous regarde ahuri.

* Lukas s'approche de lui
- Tu vas bien ?

* Gérald regarde Lukas.
- Vous êtes qui ? Où suis je donc ?
- Mais tu es au château pardi, chez les Montaigu !
- Les Montaigu ? Mais je dois me marier moi ! Mais pas avec un Montaigu. Je dois me marier avec Clara Capulet !!!

* Nous nous regardons alors et fusillons Berthoudi du regard.
- Sylvain !!! lui dit enfin Adèle. Qu'as tu fait encore ?
-Marlon MONTAIGUle 29 mai 2018
115 ans, et presque autant d'amour
Notre route sera encore longue et fleurie

Résultat de recherche d'images pour "joyeux anniversaire mon amour"

Ton Marlon pour l'éternité


-Violina STARDIVARIUSle 20 mai 2018

Clara

https://data.whicdn.com/images/61623813/large.jpg

Bonsoir à vous. Et là, vous vous dites : encore un nouveau commentaire venant me demander une faveur quelconque… Serait-ce un objectif à valider ? Une publicité placardée ? Rien de tout ça, j’en ai bien peur. C’est même encore pire. Voyez-vous, l’Ennui a décidé de faire de moi sa victime ce soir. Ce monstre délicat. Alors, pour le tromper, j’ai choisi de venir laisser ma trace chez vous pour vous proposer de faire ma connaissance. – sourit – Ne vous inquiétez pas, je suis une personne à peu près… saine d’esprit.

A bientôt, j’espère !


Historique de navigation